HUMEUR, HUMOUR, AMOUR...du lundi N*24 "Les yeux battus, la mine triste, les joues blêmes" , je ne vous reconnais plus Simone, vous n’êtes que l’ombre de vous même. Comment, c’est à cause du 14 février?. Vous avez perdu quelqu’un de cher ce jour-là ? Non? c’est la saint Valentin, fête des amoureux et vous n’avez pas de compagnon, mais qu’elle importance? Vous n’allez pas me dire que vous enviez ces couples qui se bécotent sur les bancs publics échangeant leurs microbes et lire la suite

Oui ma chère Simone, je sais, vous me l’avez répété maintes et maintes fois ...mais c’est plus fort que moi . Comme la mère de Romain Gary , Mina, dans " la promesse de l’aube ", j’ai " le don extraordinaire de ne voir partout que les couleurs de mon propre cœur ..." et lorsque la laideur inhumaine tente de les faire disparaître, je ne peux m’empêcher telle une pauvrepoule faisane protégeant sa fragile couvée de faire face à ces hypocrites, ces intolérants,lire la suite

HUMEUR HUMOUR AMOUR N* 22 Ouf..!!!... c’est fini, terminé, plié, emballé...tout le monde rentre chez soi. Circulez il n’y a plus rien à boire..( à voir..!!) je déclare la Fashion Week haute-couture parisienne terminée.... une semaine vécue à 2000 à l’heure.. Vive les lunettes noires, les robes de soirée à quatorze heure, l’anti cerne permanent, les looks improbables, les amazing répétés à longueur de journée, les regards complices ou dépités selon que vous soyez en « front row » ou en « standing », les IPhone tendus à bout de bras révélant lire la suite

N* 21 Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai horreur des interdits, des diktats, des oukases je prends même un coupable plaisir à faire tout le contraire....ainsi en ce premier Samedi des Soldes hivernales je décidai d’aller faire un peu de lèche-vitrines sur cette avenue parisienne que le monde entier nous envie ... non chère Simone, pas les Champs-Elysée...trop courus en ces temps glacés ou le gilet pare-balles côtoie le gilet couleur cocu...(crocus ). non je voulais parler de l’avenue Montaigne, du nom lire la suite

N*20. Ma chère Simone c’est horrible, abominable,atroce, scandaleux!..... comment quoi.?? Vous n’avez rien remarqué ?...il sont là... sur nos trottoirs... allongés, entassés les uns sur les autres, dépenaillés, abandonnés.....arrachés à leur terre natale. Hier encore, ils étaient indispensables, choyés, bichonnés, ils trônaient en habits d’apparat et faisaient l’admiration de nos douces têtes blondes,et aussi il faut l’avouer, la fierté de beaucoup d’entre nous .... vénérés hier, jetés à la rue aujourd’hui .......la vie est cruelle. Nous sommes des monstres d’égoïsme....comment lire la suite

N*19 En ce premier lundi de cette nouvelle année que je vous souhaite belle et douce ( je parle de l’année bien sûr...)... je n’ai aucune envie de vous parler de mes états d’âme ( Eric..oups ) mais d’un livre dont j’ai lu le mot fin .avec regret, dans cet avion qui me ramène vers notre belle ville lumière. Je suis depuis toujours fascinée par ces auteurs qui tels des miroirs grossissants savent nous renvoyer une nouvelle image d’un quotidien devenu invisible à force de l’avoir trop vu.... j’avais adoré ses « Chroniques de l’asphalte »lire la suite